La rocambolesque histoire du char « Tigre » de Vimoutiers

Le tank Tigre allemand visible du coté de Vimloutiers. Il est rescapéde la Bataille de Normandie.
Le char Tigre I est exposé au bord de la route, au sud-est de Vimoutiers. Il est armé d'un redoutable canon de 88 mm. Photo: Ville de Vimoutiers

La Bataille de Normandie qui a secoué le Cotentin et le Calvados pendant l’été 1944 a laissé des traces dans le paysage. C’est dans le département de l’Orne, à seulement 60km de Caen, que se trouve un char allemand rarissime. Dans le bourg de Vimoutiers.

Des fantassins SS sont faits prisonniers par les américains en Normandie. Ils portent l'insigne "totenkopf" (tête de mort).
Dans un verger normand, un groupe de soldats de la Waffen SS est capturé par les alliés. Ils portent des tenues camouflées.

Deux mois après le Jour J, l’armée allemande est en déroute. Le 19 août 1944, en panne de carburant, un Char Tigre allemand appartenant au 2e SS-Panzerkorps, est abandonné par son équipage aux abords du village de Vimoutiers, en Normandie. L’aviation américaine les harcèle, des unités anglo-canadiennes sont en approche et les tankistes allemands n’ont plus aucun espoir sur l’issue de la bataille.

Le tank est numéroté « 224 » et était commandé par le SS-Unterscharführer Herbert Reisske qui saborde la tourelle avant d’évacuer l’engin.

L’épave du char dans les années d’après guerre.

Les combats font rage dans la région et rapidement le char est poussé à l’aide de bulldozers américains dans un fossé. La guerre est en marche et les routes doivent être rapidement déblayées. Pendant près de 30 ans, le « monstre » restera dans son fossé. Comme un vestige oublié de la Bataille de Normandie.

Condamné à finir entre les mains des ferrailleurs de la région, le char doit sa « survie » à un vétéran français de la 2eme DB qui poussa la commune à voir dans cette machine, non pas un simple tas de rouille, mais un rare témoin de la Seconde guerre mondiale. Ce tank était pendant le conflit un des Panzers les plus massifs et les plus puissants alignés sur les différents théâtres d’opération en Europe.

Le Tigre est ainsi racheté par la Mairie et classé monument historique le 2 décembre 1975.

De plus en plus abimé par les affres du temps, la Mairie recherche actuellement des financements pour restaurer le blindé. Photo: Ville de Vimoutiers

Le char est toujours visible de nos jours. Il fait partie des attractions locales. Sur les 1350 Panzerkampfwagen Tiger fabriqués pendant la guerre par l’Allemagne nazie, seulement 7 ont survécu dans le monde. Celui de Vimoutiers est l’un des deux derniers en France avec celui exposé au musée des blindés de Saumur.

INFORMATIONS IMPORTANTES:

  • Adresse: Vous verrez le char en prenant la D979 qui mène à Vimoutiers. Au niveau de la Butte du Sap, sur une aire de repos.
  • Ouvert tous les jours. Gratuit.
  • Site de la commune: http://www.vimoutiers.fr/

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*