Le Fort V de Kaliningrad. La ville de Kant capturée par Staline !

Le Fort V "Friedrich Wilhelm III" était protégé par un fossé de 20 mètres de large et de 5 mètres de profondeur. Photo: Robin Koskas

Vous trouverez cet ancien Fort prussien en Fédération de Russie, dans l’oblast de Kaliningrad, une région coincée entre la Pologne et la Lituanie

Anciennement allemand, ce territoire logé au bord de la mer Baltique est devenu soviétique en 1945. La ville de Kaliningrad s’appelait auparavant Kœnigsberg. Elle est connue pour être la ville de naissance du philosophe allemand Emmanuel Kant mais aussi pour avoir été le théâtre de très violents affrontements pendant la seconde guerre mondiale.

Une carte postale soviétique de Kaliningrad (1987)

Festung Königsberg !

Le fort V est ouvert au public depuis les années 70. Il faisait partie d’un réseau de 12 forts prussiens construits entre 1872 et 1890 sous le règne du Kaiser Guillaume Ier . Se voulant une version modernisée des constructions de type Vauban, cette ceinture fortifiée devait protéger la Prusse orientale des attaques étrangères. Construit en briques rouges, le Fort numéro 5 pouvait contenir une garnison de 300 hommes et était armé de 8 canons de gros calibre, 50 mitrailleuses et 25 mortiers.

La forteresse, en forme hexagonale, couvre une large superficie. Elle est composée de multiples souterrains, caponnières et casemates que l’ont peut visiter. Photo: Robin Koskas

En avril 1945, lors de l’assaut de la ville par l’Armée rouge, des canons de 280 mm tirèrent à plusieurs reprises sur le fort. Alors que 73 obus tombèrent sur la cible, seulement deux d’entre eux réussirent à perforer les murs. En plus d’être particulièrement résistant, l’édifice était camouflé par des arbres et des buissons qui avaient été plantés tout autour lors de sa construction. Sa capture s’avéra donc particulièrement éprouvante pour les fantassins russes.

On voit encore très clairement les impacts sur les murs. Photo: Robin Koskas

Parmi les forts de Koenigsberg, le fort N°5 fut logiquement le dernier à tomber. Pendant trois longues journées, les troupes d’assaut soviétiques attaquèrent la citadelle. Le terrain est très accidenté et ardemment défendu par la Wehrmacht qui a positionné des mitrailleuses à chaque entrée.

Soldats allemands faits prisonniers par les troupes russes en avril 1945, au moment de la prise de Kœnigsberg.

La garnison allemande (environ 200 soldats) se rendra finalement le matin du 5 avril. Beaucoup d’hommes sont blessés et n’ont plus de munitions.

Pour cette mission à haut risque contre ce bastion fasciste, 15 soldats soviétiques recevront le titre prestigieux de héros de l’Union soviétique. Cette distinction suprême, la plus haute en URSS, fut distribuée au compte goutte à seulement 12 000 soldats pendant toute la durée du conflit.

Une sculpture est dédiée aux combattants de l’Armée rouge. Photo: Robin Koskas

La Bataille de Kœnigsberg se solda par une victoire totale pour Staline. Les troupes soviétiques ont perdu 3 700 hommes tandis que l’armée du Reich plus de 42 000. Kœnigsberg est un trophée. Renommée Kaliningrad, la ville devient alors territoire soviet et Staline fait expulser tous les Allemands survivants. Ils sont remplacés par des russes, ukrainiens, kazakhs et biélorusses pour en faire une enclave européenne multiculturelle et attachée à Moscou.

INFORMATIONS IMPORTANTES:

  • Adresse: Ulitsa Bulatova, Kaliningrad, Russie. (Le mieux est de s’y rendre directement en taxi du centre ville. Vous pouvez utiliser l’application Yandex qui marche très bien.)
  • Le fort est situé sur la route principale menant à l’aéroport et à la station balnéaire de Zelenogradsk.
  • Prix du ticket: 100 Roubles (Environ 1,5 Euro)
  • Heures d’ouverture: d’octobre à avril de 10h00 à 18h00. De mai à septembre de 10h00 à 20h00
  • Site internet: http://www.fort5.westrussia.org/
  • Il est désormais possible d’aller à Kaliningrad avec un visa électronique gratuit valable 8 jours.

1 Trackback / Pingback

  1. La Tanière du Loup. Visite du QG d’Hitler | MUSEES MILITAIRES.com

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*