Le monument « Espoir de paix » à Beyrouth.

Le monument commémoratif comprend des chars Charioteer, Sherman Firefly, M-50 et M-51 Super Sherman, des T-55 sovietiques et M47 Patton américains, ainsi que des blindés Saladin, un blindé Panhard, un char AMX-13 et une automitrailleuse Daimler Ferret.

C’est au sud-est de Beyrouth dans la banlieue de Yarzeh au Liban que l’on trouve une des œuvres mémorielles les plus inhabituelles du Moyen-Orient.

C’est une accumulation de 78 tanks (en particulier des T-55 de fabrication soviétique) et de pièces d’artillerie coulés dans du béton. L’œuvre qui mesure 32 mètres de hauteur a été réalisée en 1995 par le sculpteur franco-américain Armand Fernandez (décédé en 2005) pour célébrer les 50 ans de l’Armée libanaise. Son inauguration coïncidait aussi avec le cinquième anniversaire de la fin de la guerre civile qui déchira le Liban de 1975 à 1990. Ce sont les accords de Taëf en octobre 1989 qui mirent fin au conflit.

Pres du Musée militaire libanais qui se situe à Yarzeh, se dresse une tour en béton tout à fait insolite.
Des touristes photographient cette sculpture qui, dans l’esprit de son créateur, voulait symboliser une paix durable et l’immobilité éternelle des armes.

Officiellement appelé « Hope for Peace » (Espoir pour la paix), ce gros « sandwich aux blindés » se trouve à proximité des bâtiments du Ministère de la Défense libanais.

INFORMATIONS IMPORTANTES:

  • Adresse: Village de Yarzeh, District de Baabda, Beyrouth, Liban
  • Visite gratuite.