L’Ossuaire de Douaumont et les croix de bois de Verdun.

L'Ossuaire commemore aussi et surtout li bilan sanglant de la Bataille de VErdun
Les première pierres de l'Ossuaire ont été posées en 1920. C'est un endroit très riche en émotions.

Si vous êtes dans le département de la Meuse, il y a une visite nécessaire. Impossible de rester de marbre. Elle représente l’histoire contemporaine de la France. Elle rend un hommage puissant à nos trop nombreux poilus tombés pendant la Première Guerre mondiale.

Les tombes à perte de vue. Photo: Ossuaire de Douaumont

C’est à une soixantaine de kilomètres de Metz et à seulement 9 kilomètres de Verdun que se trouve l’Ossuaire de Douaumont.

L’intérieur tres solennel de l’ossuaire de Douaumont.
A l’intérieur de l’ossuaire, un cloître long de 137 mètres est bordé de 18 cavités contenant chacune deux tombeaux. Il y a au total 46 tombeaux qui correspondent à 46 zones du champ de bataille. Photo: Ossuaire de Douaumont

Classé aux monuments historiques, ce lieu réunit dans un ossuaire les restes de 130 000 soldats inconnus (français et allemands) mais aussi une nécropole avec les tombes de plus de 16 000 soldats français tombés au champ d’honneur.

Pourquoi cet ossuaire ? L’enfer de la bataille de Verdun

C’est du 21 février au 18 décembre 1916, pendant 10 mois d’atroces souffrances, que les poilus français et les landsers allemands s’entretuèrent dans les tranchées et la boue. A la fin de la bataille, on comptera plus de 700 000 victimes dont une majorités de disparus. Des millions d’obus ont été tirés et l’identification des corps est souvent impossible. Le célèbre écrivain Jean Giono âgé tout juste de 20 ans participe à cette immense fusillade. Il écrit dans les années 30: « C’est la grande bataille de Verdun. Le monde entier a les yeux fixés sur nous. Nous avons de terribles soucis. Vaincre? résister? tenir? faire notre devoir? Non. Faire nos besoins. Dehors, c’est un déluge de fer. C’est très simple : il tombe un obus de chaque calibre par minute et par mètre carré. Nous sommes neuf survivants dans un trou.« 

Autour de Verdun, neuf bourgades françaises sont réduits en cendres par les barrages d’artillerie: Beaumont, Bezonvaux, Cumières, Douaumont, Fleury, Haumont, Louvemont et Ornes. Leurs habitants ont fui, les gravats sont partout, la mort rôde, ils deviennent momentanément des villages fantômes.

Le 1er juillet 1916 survient finalement l’offensive de la Somme menée par les anglais à 250km de là. Destinée à l’origine à soulager le front de Verdun, elle va se solder par une boucherie encore plus sanglante pour la Grande Bretagne.

Un court moment de répit pour ces soldats français dans le paysage lunaire et défiguré du bois de la Caillette, au sud du fort de Douaumont (1916).

Le traumatisme est retentissant. Verdun devient le symbole de l’horreur et de la futilité de la guerre. Très vite, certains auront l’idée de rassembler tous ces ossements en un lieu unique pour en faire un monument de la mémoire et une nécropole contenant à la fois les restes des soldats inconnus et les tombes des fantassins enterrés durant la bataille de Verdun. Un endroit sacré permettant aux familles des défunts de venir se recueillir. C’est grâce aux efforts de l’évêque de Verdun, Charles Ginisty, que cette « cathédrale des morts » (selon ses mots) va voir le jour.

Officiers français sur la « cote 304 » (une petite colline au nord-ouest de Verdun). Environ 10 000 français trouveront la mort dans ce secteur. Photo: Archives départementales du Cantal.

Dés 1919, une cabane est construite sur la crête de Thiaumont afin de commencer le rassemblement des ossements. L’ensemble devra comprendre un ossuaire et un sanctuaire catholique. La première pierre est posée en 1920 par le Maréchal Pétain, grand vainqueur de Verdun et plus tard, après la défaite de 1940, figure honteuse de la collaboration.

François Mitterrand et Helmut Kohl main dans la main devant l’ossuaire de Douaumont en 1984. Symbole de la réconciliation franco-allemande.

INFORMATIONS IMPORTANTES

  • Adresse: Douaumont – 55100 DOUAUMONT VAUX
  • Ouvert de 09:00 à 18:00 (lundi au vendredi) et 10:00 à 18:00 le weekend. Fermeture annuelle en janvier.
  • Tarifs: Adultes: 6 Euros. Pour les enfants : 3 Euros. Gratuit pour les moins de 8 ans.
  • Site: https://www.verdun-douaumont.com/

1 Trackback / Pingback

  1. Visite du Mémorial US de Montsec | MUSEES MILITAIRES.com

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*