L’Ossuaire de Pederobba. Hommage aux 1000 soldats français morts pour l’Italie.

Le mur fait 100 mètres de long et 10 mètres de haut. Photo: Geneawiki

Dans la province de Trévise, à proximité du Monte Tomba, se trouve un monument très imposant en mémoire de soldats français venus se battre aux cotés de leurs alliés italiens fin 1917. Cette année là, au milieu des mitrailleuses qui crépitent, des poilus affrontent l’armée Austro-hongroise dans un paysage escarpé et neigeux.

Dans la même région, à 60km de là en 1918, l’écrivain américain Ernest Hemingway est blessé grièvement aux jambes après un tir de mortier autrichien.

Carnage sur le « Fronte alpino »

Il faut d’abord se rendre dans le joli village de Pederobba situé à 80km de Venise.

C’est dans cette commune, dans un immense ossuaire, que reposent les restes de 1000 soldats de la 47e division d’infanterie française commandée par le Général Dillemann. Beaucoup de ces hommes sont les victimes héroïques d’une attaque foudroyante lancée contre les autrichiens en décembre 1917. Sous les feu constant de l’ennemi, les troupes alpines françaises s’emparent du sommet du Monte Tomba en 30 minutes. Une offensive sanglante et audacieuse qui sera couronnée de succès et permettra de soulager le front italien.

La France avait envoyé 103 000 soldats pour aider les Italiens à tenir la ligne Piave après la sanglante défaite italienne de Caporetto.

Le monument a été inauguré le 27 juin 1937 dans une Italie alors sous l’emprise du régime fasciste de Benito Mussolini. Les Associations d’anciens combattants sont à pied d’œuvre dans toute l’Europe pour commémorer la mort de leurs camarades survenue 20 ans plus tôt. Ainsi, au même moment, la France inaugure un grand cimetière militaire italien à Bligny, dans la Marne où reposent 5 000 Italiens tombés en combattant pour la France.

Un numéro de la La Collection Patrie qui raconte de façon romancée l’aventure française en Italie. Dans les années 20, plus de 100 numéros de ce fascicule très germanophobe (qui traitait des différentes batailles de la Grande guerre) furent édités pour le public français.

L’ossuaire de Pederobba se distingue par ses deux grandes statues centrales symbolisant la France et l’Italie. Elles portent sur leurs genoux le corps inanimé d’un soldat français mort au champ d’honneur.

L’architecte de l’édifice était un certain Camille Montagné qui avait à peine 30 ans à l’époque. Originaire du Tarn, il est fait Officier de la Légion d’Honneur en 1959 et s’éteint à Paris en 1961.

INFORMATIONS IMPORTANTES:

  • Adresse: Monument ossuaire de Pederobba – Pederobba, Province de Treviso, Italie
  • Coordonnées GPS : 45.8746 11.964
  • Ouvert tous les jours. Entrée gratuite.
  • Situé à 80km de Venise et à 16km de Montebelluna.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*